Animaux et Arbres, un Monde Nature

Les Arbres


image

Le noisetier




noisetier en lisière

Le noisetier, qui ne le connaît pas, je suis certain que la plupart d'entre vous ont déjà passé du temps à récolter ses petites noisettes. Enfin si vous êtes aussi gourmand que moi. J'ai passé et je passe encore bien des heures à récolter en septembre ces petits fruits bien agréables au palais.

noisetier

De plus notre cher noisetier est connu également grâce aux sourciers, et oui c'est une baguette de noisetier en forme de "Y" qu'ils utilisent pour détecter la présence de l'eau. On appelle aussi cette baguette, la baguette du coudrier.
DOCUMENTAIRE : Secret de sourcier.(48mm)

C'est que notre arbuste, cache de multiples facettes. Notre arbuste porte en effet deux noms :

Le nom coudrier viendrait du wallon (côre ) pour désigner l'arbuste soit solitaire ou en bosquet. On appelait également notre fameuse baguette, une côrette ou une coûre, …

Alors que le terme noisetier , (en wallon neujî,nougier,…) évoquer davantage le généreux donateur de noisettes (de nojètes, de neuhjes, …).

Néanmoins, il faut rentre à César ce qui est à César :

  • Le nom latin pour cet arbuste est corylus avellana, qui signifie casque en raison de la cupule qui coiffe la noisette.

Le noisetier avait une grande importance dans le passé et la mythologie : magique par excellence

  • Le dieu grec Hermès ou en romain Mercure possédait un bâton en coudrier, symbole d'amour et de réconciliation
  • Les peuples nordiques et germaniques en font l'emblème de la fertilité ; ils le consacrent au dieu Thor et en délimitent les lieux de cérémonie.
  • Les Francs rendaient justice dans un endroit entouré de coudriers.
  • Les celtes considéraient le noisetier comme l'arbre de la connaissance. Les druides utilisaient son bois comme support d'inscription.
  • En Wallonie, on retrouve, aussi bien, le nom de l'arbuste que celui du fruit dans les noms de lieux ou de gens,le langage populaire, la religion, le folklore ou les légends.

Pour finir ce point, la noisette symbolise la patience et la constante recherche de la sagesse et du savoir.
(Vous comprenez à présent le petit logo du site)


Présentation générale :



Ordre : Fagales
Famille : Bétulacées
Taille : Inférieur à 7 m
durée de vie : ~60ans

Le noisetier est donc un arbrisseau, il ne possède pas de tronc principal. Je suis sur que vous avez déjà remarqué qu’il y a toujours une multitude de tiges à sa base. C’est qu’il aime se développer à partir de ses racines, on appelle ça drageonner .

noisetier en buisson noisetier en buisson noisetier en buisson

De plus il rejette abondamment de souche, ce qui fait qu’il a toujours un aspect assez bourru comme ça, un aspect buissonnant.
On retrouve le noisetier un peu partout, en pleine forêt (bien sur), dans une haie, dans les sous bois, dans un bocage…


De la graine à la vie: Les racines :



Ici notre petite graine porte le nom alléchant de noisette, on la trouve bien souvent groupée par deux ou trois entouré d’un petit habit végétal. La graine se situe à l’intérieur d’une coquille en bois.

noisettes en trio noisettes et cupules

En terme plus technique, on appelle cette graine un akène et la coquille un péricarpe ligneux (bois). Le petit habit végétal s’appelle lui un involucre.

Comme j\’en parlais précédemment le noisetier possède des racines qui drageonnent. L'enracinement du noisetier est superficiel.



La tige ou tronc



Le noisetier a bien souvent plusieurs tiges. La tige initiale est un peu plus grosse mais en général, les tiges restent assez fines.

La tige du noisetier possède une écorce brune, lisse au toucher et assez brillante.

tronc en rejet tronc en massif
L' écorce prend un aspect grisonnant avec les ans. Cette écorce se détache en lamelles.

Son bois est demi-dur et donne des baguettes bien droites et flexibles. Je les utilisais pour faire des flèches quand j\’étais gamin.



Les rameaux, les branches, les feuilles:



Les bourgeons :

Ils sont ronds, ovales. Ils n’ont pas de poils et ont une couleur vert teinté de rouge. Ils sont disposés de manière alterne et unique (distique) sur la branche (dans le même plan). Le bord des écailles possède un petit duvet.

Les Feuilles :

Les feuilles sont de formes arrondies, elles ont la forme d’un cœur (cordiforme) et pointues au sommet, le bord des feuilles est doublement denté. Elles ont aussi des petits poils, principalement à l’intérieur (face la plus claire) et également sur la petite tige qui tient la feuille (pétiole). La feuille (comme certain d’entre nous) perd ses poils avec l’âge. Les feuilles ( puisque les bourgeons l’étaient ) sont alternes et dans le même plan sur la branche.

Tant qu’on parle des feuilles, elles sont caduques et tombent donc chaque année.


Les branches :

Il est parfois difficile de distinguer les branches du tronc, mais les petites rameaux sont généralement de couleur plus clair, ils ont une petite teinte rougeâtre ou brun clair. On retrouve, également, sur les jeunes rameaux un fin duvet.

branche claire branche rougeâtre



Les fleurs :



Le noisetier est monoïque, c-à-d que les fleurs femelles et mâle se trouvent sur le même arbre, mais elles ne s’auto-fécondent pas. En fait les fleurs femelles et mâles ne se développent pas en même temps, elles ont un temps de retard entre elles.

Les fleurs mâles sont appelées chatons (dû à la ressemblance avec la queue d’un chat). Les chatons se forment en automne et passent l’hiver bien protégé par leurs écailles bien serrées. On les retrouve bien souvent en grappe.

chatons vert en formation une grappe de jeunes chatons chatons chatons ouvert


Entre janvier et mars, ils s’ouvrent et répandent leur pollen jaune doré. (jusqu’à quatre millions de grains de pollen par chatons…ce n’est pas mal, non…oups, j’espère que tu n’es pas allergique !).

Les fleurs femelles ressemblent au bourgeon des feuilles mais le sommet est constitué d’une minuscule petite fleur, une petite touffe rouge-rose vif. Si si, regarde bien.

fleurs femelles fleurs femelles & chatons

A présent il faut imaginer les 4 millions de grains de pollen voler vers cette petite fleur qu’on voit à peine et laisser faire la nature, elle nous donnera en final une bonne noisette.

fleur femelle & male

Abeille butineuse sur fleurs mâles de noisetier



Le petit monde du noisetier



D’un certain point de vue, chaque essence végétale crée une sorte de micro écosystème. J’entends par là, que dans notre cas, notre noisetier va attirer une certaine faune autour de lui.

Par ex :

Certains insectes comme le balanin (colèoptère) va effectuer un petit trou grâce à son rostre (pièce buccale) pour y pondre. Ensuite l’œuf va éclore et la larve va dévorer l’intérieur de la noisette (l’amande) jusqu’au moment ou elle devra sortir. La larve va percer un trou pour sortir, parfaitement cylindrique. (Hé oui elle est devenue trop grosse pour sortir par le trou fait par le balanin).

insecte:balanin

Certains oiseaux comme la sitelle torchepot, le pic, …. Ils ont chacun leur technique qui consiste à bloquer la noisette dans un orifice, par ex : écorce d’un vieux chêne) et ensuite à fracasser la coque avec leur bec.

Certains mammifères : le plus connu étant bien entendu notre cher petit écureuil. Grâce à lui notre noisetier (et d’autres espèces) va pouvoir pousser un peu partout sans faire trop d’efforts au bon temps. Hé oui notre petit écureuil va en effet faire ses réserves pour l’hiver et planquer par-ci par-là ses précieuses noisettes (glands, noix, faines,…). Malheureusement pour lui, peut-être à cause d’une mauvaise mémoire ou qu’il en avait cachées un peu de trop, il va en oublier et permettre au bon temps à notre noisette de germer et de donner naissance à un nouveau noisetier.







image



Soins aux animaux sauvages



fleur véronique





couple de chevreuil





insect





chardonneret





hêtre