Animaux et Arbres, un Monde Nature

Les Mammifères


image

Les Mammifères



Aborder le sujet des mammifères n'est pas une chose anodine puisque nous faisons partie de cette classe.

Qu'est-ce qu'un mammifère?

Comme son nom l'indique, mammifère signifie " qui porte des mamelles ", du latin mamma " mamelle ", ce qui permet aux femelles d'allaiter leurs petits. Les glandes mammaires sont une évolution des glandes sudoripares.

Les mammifères sont faciles à distinguer des autres animaux et ils partagent en général les caractéristiques suivantes :

- Fourrure : même s'il peut sembler que d'autres animaux soient velus (comme certains types d'araignées),la présence de fourrure est une caractéristique propre aux mammifères. Une exception pour les cétacés, certaines espèces ont gardé une zone de poils sensibles.
chevreuil
- Respiration pulmonaire: tous les mammifères respirent de l'air grâce à leurs poumons. Les cétacés remontent à la surface pour respirer.
appareil respiratoire de l'homme
- Naissance vivante <: tous les mammifères donnent naissance à de jeunes mammifères vivants, comme l'être humain.On dit qu'ils sont vivipares
- Homéothermes : qui possède une température constante, tous les mammifères sont endothermes ("à sang chaud"). Cette caractéristique n'est pas propre aux mammifères car les oiseaux sont eux aussi endothermes. Étant donné que les mammifères sont capables de pratiquer la régulation de leur température interne, ils peuvent tolérer une vaste plage de températures.

Plusieurs autres caractéristiques distinguent les mammifères des autres animaux, comme par exemple la structure cérébrale et la formation des os (les mammifères sont inclus dans les vertébrés), mais celles mentionnées plus haut sont les plus faciles à observer.

On peut aussi noter que les mammifères partagent des ancêtres communs avec les reptiles et les oiseaux.

Enfin, l'étude des mammifères s'appelle la mammalogie


Les glandes mammaires



Les glandes mammaires sont la caractéristique qui se retrouve chez tous les mammifères. Comme vous avez pu le lire plus haut, ces glandes fournissent le lait afin de nourrir le nouveau-né, seul la femelle possède les glandes développées pour cela, chez le male, elles ne sont pas fonctionnelles. Le nombre de mamelles dépend, dans certain cas, du nombre de petit. Par ex : l'écureuil peut porter jusqu'à 5 petits et possède 8 mamelles.


Les poils



Les poils sont une des caractéristiques principales à la définition d'un mammifère. Ils sont de tous les types, de toutes les couleurs, de toutes les tailles. On retrouve des poils bien droits, secs, crépus, frisés,…avec une densité propre à chaque espèce.

Mais en fin de compte, à quoi servent-ils ?

Les poils, dans beaucoup de cas, constituent une fourrure qui isole le corps du froid (laine, duvet,…) et permet par conséquent de garder une température constante (de 36° à 39°c).
Les mammifères qui possèdent très peu de poils, se protègent par une épaisse couche de graisse, qu'on appelle lard (le cochon).

Le poils peut jouer un rôle diffèrent, il peut servir de protection (poils de couverture) comme pour le hérisson ou pour l'orientation, les vibrisses qui sont des poils tactiles (moustache du chat,…)

En parlant du chat ou même du chien, vous avez déjà remarqué que nos chers compagnons perdent leurs poils à un certain moment. Ce phénomène s'appelle la mue.
Cette mue a lieu en automne, la densité de poils devient plus important pour combattre le froid de l'hiver (gel, vent, neige) et une deuxième mue à lieu au printemps, à ce moment la densité des poils n'a plus besoin d'être si importante car il fait plus chaud et donc plus besoin de se protéger contre le froid, par conséquence une partie des poils tombent d'eux-mêmes, il faut même parfois se rafraîchir ou se mettre à l'ombre.

La fourrure sert donc de régulation thermique.

Les poils sont en fait une production épidermique kératinisée, qu'on appelle phanère, qui sont développés à la surface externe de l'épiderme. Et pour certains mammifères, les poils ont pu évoluer en piquant (hérisson), en écailles (la queue du castor), en plaquettes.


L'hibernation :



Bien que la fourrure protége du froid, certaines espèces utilisent un système bien diffèrent, pour combattre le froid hivernal. Ces mammifères ont trouvé la parade en passant la partie de l'hiver dans un état de vie au ralenti, par une période de sommeil, ou un état de dormance.
Ce qu'on appelle plus communément l'hibernation.

Nos chers mammifères vont procéder avant l'hiver à une accumulation de réserves. Ces réserves sont constituées :
  • soit comme le fait l'écureuil, en effectuant des réserves de nourriture à certains endroits (stock)
  • soit comme le fait l'ours, par une production de graisse.

On regroupe cette différence en les appelant :

  • Les vrais hibernants (l'ours, le loir, le hérisson,…), c'est-à-dire que leur période de sommeil est presque continue. Ce phénomène s'accompagne alors d'un ralentissement du rythme cardiaque, du rythme respiratoire et un abaissement de la température corporelle (poïkilothermie).
  • Les faux hibernants (l'écureuil, le blaireau, le castor,…), c'est-à-dire qu'ils ont les mêmes caractéristiques mais quittent leur état de léthargie soit pour pouvoir se nourrir, soit si la température change (seuil de -5°c à +2°c) soit si ils sont dérangés.

Le mode de déplacement :



Faisant partie de la même classe, les mammifères regroupent un grand nombre de différences entre eux. Par ex : renard, dauphin, chauves-souris, chevreuil, …
Il est à noter également que bien que les mammifères soient initialement adaptés à la vie sur la terre ferme, certains se sont adaptés, soit partiellement ou soit complètement, à une vie en milieu aquatique ou marin (castor, dauphin,...).

De manière générale, les membres des mammifères sont situés verticalement au-dessous du corps, ce qui leur donne un bon maintien.

Si nous prenons l'homme (ours,…), toute la surface de son pied repose au sol. La dernière phalange porte des ongles ou des griffes. On dira qu'il est plantigrade, c'est ce qui lui permet la marche, l'allure et le pas.

Si nous reprenons notre petit chat (celui qui perd ses poils quand on le prend sur ses genoux), seul les doigts du pied reposent sur le sol, la plante ou la paume ne touche pas et se trouve relevée. La dernière phalange porte des griffes. On dira qu'il est digitigrade, c'est ce qui lui permet la semi-course, l'allure et le trot.

Ou encore le cerf. Seul l'extrémité de ses doigts repose sur le sol. Ici même les doigts ne touchent pas. La dernière phalange porte ici un sabot. On dira qu'il est onguligrade, c'est ce qui lui permet la course, l'allure et le galop.


Les traces :



Comme vous le savez, il n'est pas toujours évident de pouvoir observer nos chers mammifères, il faut dans la plupart des cas user de ruses et faire preuve de beaucoup de patience.
De plus, nos mammifères ont bien souvent une activité nocturne (principalement due à la peur de l'homme). Néanmoins, même si leur principale activité est nocturne, les mammifères doivent se déplacer et laissent donc des traces de cette activité:
par des empruntes dans le sol meuble,
par des restes de repas, par des excréments, par le creusement d'un terrier,…






image



Soins aux animaux sauvages



fleur véronique





couple de chevreuil





insect





chardonneret





hêtre