Animaux et Arbres, un Monde Nature

Les Arbres


image

Le chêne



Cet arbre gigantesque, plein de mystères et d'histoires, est un des arbres rois de nos forêts. On aime essayer de mesurer son tronc, ou lors d'un abattage, compter les cernes de sa souche.
Sa majesté et ses branches tortueuses impressionnent et prêtent à la rêverie. Son écorce épaisse et crevassée impose le respect. Bon nombres d'animaux y trouvent un abri, ou l'utilisent par exemple pour coincer une graine dans une nervure un peu plus profonde, dans le cas de la sitelle torchepot.

chêne isolé

Ses fruits, les glands, servent pour les bricolages et surtout comme friandise pour certains animaux(le sanglier).
Arbre à tout faire et à toutes les fantaisies, il est l'arbre qu'on retrouve le plus, on aime le posséder dans son jardin…surtout si le jardin est grand, et on le trouve dans les parcsdes villes et des villages,… dans toutes les forêts d'Europe.

L'arbre parmi les hommes :

Le nom chêne (Quercus) vient du Celte " kaer quez " c-à-d " bel arbre ".

Arbre parmi les arbres, il se distingue par sa force et on lui confère bien des légendes : arbres à clous, protecteur, le gui du chêne de Panoramix, …
Le chêne servait, également, de place où l’on rendait justice:
En France, le roi Saint Louis rendait justice sous un chêne.
En Belgique, le Gros chêne millénaire de Liernu servait au seigneur pour rendre justice.
En Angleterre, Robin des bois avait installé son quartier général dans un chêne de la forêt de Sherwood.

Le chêne était souvent symbole de pérennité. En France et en Belgique, on célèbre après 80 ans de mariage les noces de chêne.
Lors des mariages, il était de coutume de planter des chênes. Les chênes vivent longtemps et ils transmettent des messages aux générations qui nous succèdent.
Le chêne est l'arbre par excellence, on se retrouve en dessous pour s'abriter de la pluie ou du soleil, faire des cabanes, on utilise son bois pour faire des meubles (cuisine équipée… table, chaise, salon,…), des bateaux, des charpentes, des outils, des portes,… enfin beaucoup choses que l'on retrouve un peu partout quand on observe un petit peu.
On utilisait des piquets en chêne pour protéger les champs contre les menaces environnantes.

Le chêne avait une grande importance dans le passé et la mythologie :

chêne en hiver

Dans les civilisations plus anciennes comme chez les Romains, les Celtes et les Germains, le chêne symbolise la virilité, la force, l'endurance et la longévité. Le chêne est un compagnon stable et fidèle.
Jadis, on se réunissait autour du chêne pour se concerter avant de prendre d'importantes décisions.
Dans la mythologie, le chêne est l'arbre de Zeus-Jupiter, dieu du tonnerre. On faisait des couronnes de chêne pour les guerriers valeureux, vainqueurs des jeux de Némée. Les oracles écoutaient les sons du vent dans ses branches pour les présages.


Présentation générale :



Le chêne est l'un des plus grands et des plus beaux arbres que l'on rencontre dans nos forêts. Il se faufile et se dresse de toute sa hauteur pour supplanter les autres espèces. Il peut avoir une forme plus ample et arrondie lorsqu'il se trouve dans une prairie.

Ordre : Fagales
Famille : Fagacées
Genre : Quercus
Taille : de 30 à 50m
durée de vie : 500 à + de 1000 ans
  • Les racines
  • La tige ou tronc
  • Les bourgeons,
  • les feuilles,
  • les branches,
  • les fleurs,
  • L'habitat,


  • De la graine à la vie, de la via à la racine



    La graine du chêne est le gland, appréciée du sanglier, du porc, de l'écureuil et même de l'homme à une certaine époque.

    gland avec long pédoncule

    Ce fruit est un akène logé dans une cupule (organe écailleux en forme de bol), pourvu ou non d'une petite tige (pédoncule), le reliant aux rameaux (petites branches). La cupule recouvre de un quart ou un tiers le gland.

    gland & pédoncule cupule & écailles cupule interieur


    Le gland est de forme ovale et lisse. Le gland est de couleur vert au début puis bruni lorsqu'il mûrit, les glands tombent de septembre à octobre. Il mesure entre 1.5 et 3 cm.
    Evolution de la formation d'un gland:

    fleur fachée différentes étapes gland grossissant

    Grâce au pédoncule du gland, nous pouvons à présent introduire et différencier les deux espèces indigènes que sont le chêne pédonculé (gland avec pédoncule, il est plus ovale) et le chêne sessile (gland sans pédoncule, il est plus rond).
    Et oui pour le chêne se ne sont pas les feuilles qui marquent la différence mais bien les glands.
    chêne pédonculé
    Pas toujours aisé, Pas toujours aisé, allez- vous me dire ? Comment fait-on lorsque les glands ne sont pas accessibles, car trop haut sur l'arbre ? Et puis, il y a aussi le croisement, l'hybridation entre les espèces. Pas très simple tout ça, alors comment faire ?
    Dans ce cas il faut alors effectuer un comparatif entre les différentes caractéristiques possibles (feuilles, glands,…).

    Pour le troisième, le chêne pubescent, les glands sont globuleux (rond comme une sphère). Le pédoncule est court et épais.

    Pour le quatrième, le chêne d'Amérique, les glands sont gros et globuleux, le pédoncule est court et robuste. Il ne mûrit que la deuxième année.

    Les racines du chêne sont composées d'une racine principale pivotante, qui s'enfonce profondément dans le sol. Le système radiculaire est en général fort développé. Les racines forment des associations mycorhiziques avec les truffes noires.
    Le chêne peut se développer à partir de ses racines, il fait des rejets. On dit qu'il drageonne.



    La tige ou tronc



    Le tronc du chêne est droit et cylindrique. Son diamètre dépasse le mètre et parfois, plus de deux mètres.
    Son écorce est, dans les premières années, grise et lisse.

    jeune rameau jeune rameau plus sombre
    Au cours des années, il se forme des sillons de plus en plus marqués (dans le sens de la longueur) et l'écorce prend une teinte grise-brune.
    L'écorce du chêne pédonculé est plus grossière, rugueuse. Elle possède des crevasses plus marquées et parallèles.

    écorce de chêne pédonculé écorce de chêne pédonculé plus vieille

    Pour le chêne sessile, elle est plus lisse et les crevasses sont moins marquées.
    Le tronc du chêne pubescent ressemble au chêne sessile et il se forme des écailles quadrangulaires.
    Pour le chêne d'Amérique, l'écorce du tronc reste lisse mais avec des petits sillons verticaux. Elle est de couleur grise.



    Les bourgeons, les feuilles, les branches:



    Les bourgeons :

    Les bourgeons sont disposés de de manière alterne et spiralée sur les rameaux. Les bourgeons sont ovales et sont couverts de nombreuses écailles.
    On retrouve les bourgeons groupés autour du bourgeon terminal à l'extrémité du rameau. Ils se situent au-dessus d'une cicatrice foliaire (ancien emplacement de la feuille) en demi-lune.

    bourgeons terminaux jeune pouce bourgeons sur rameaux jeune pouce bourgeons terminaux adulte

    Les Feuilles :

    Comme pour les bourgeons, ce qui est logique, elles sont disposées de manière alterne et spiralée sur les rameaux. Les feuilles sont lobées, c-à-dire arrondies sur ses bords. Elles sont découpées de 5 à 8 lobes avec des découpures larges et profondes.

    feuilles en spirales feuille avec lobes bien marquée à la base feuilles plus étroites à la base

    Les feuilles, du chêne pédonculé, sont de couleur vert foncé sur le dessus et le vert est pâle sur le dessous. La feuille est mate et assez souple. Le début du limbe (feuille) possède deux petites oreilles. Le pétiole (petite tige qui relie la feuille à la branche) est court de 5 à 10mm. On retrouve les feuilles groupées, en touffes sur les branches et rameaux.

    Les feuilles, du chêne sessile, sont de couleur vert clair sur le dessus et le vert est pâle sur le dessous. La feuille est luisante et coriace. Le début du limbe est plus étroit et il est plus ovale que celui du chêne pédonculé. Le pétiole est plus long de 10 à 30mm. Les feuilles sont plus dispersées sur les branches et rameaux.

    Les feuilles du chêne pubescent ressemblent à celles du chêne sessile mais elles ont les lobes un peu triangulaires et moins réguliers. Le limbe est de couleur vert clair et possède des petits poils dans les premiers jours. Avec le temps, une grande partie des poils disparaissent.

    Pour le chêne d'Amérique, la feuille est verte et lisse mais elle prend une couleur rouge-brun l'automne. Ses lobes sont pointus.

    Les feuilles du chêne arrivent tard dans la saison, le chêne est un des derniers arbres à avoir ses feuilles. Il conserve par contre ses feuilles plus longtemps en automne.

    On peut remarquer sur les branches basses ou sur les espèces buissonnantes, des feuilles fanées qui restent tout l'hiver jusqu'au début du printemps (mars) ou jusqu'à ce que le vent les fasse tomber. On dit qu'elles sont marcescentes.

    Les branches :

    Les jeunes poussent ont une teinte verte et prennent ensuite la couleur grise du jeune tronc jusqu'à ce que l'écorce commence à se fissurer avec le temps.
    Les premières branches, au niveau du tronc du chêne (adulte), sont de bonnes tailles et tortueuses. En général, le chêne ne possède pas énormément de branches mais on peut rencontrer un tronc avec beaucoup de rameaux, à la manière des broussins.

    branches en hiver

    Pour le chêne pédonculé, le port des branches est assez irrégulier, assez étalé. Les branches sont tortueuses, et elles portent par-ci par-là des touffes de rameaux.

    Pour le chêne sessile, le port est plus régulier, plus dense, tout le long du tronc principal.

    Pour le chêne pubescent, on remarquera sa principale caractéristique qui est la présence de poils sur les jeunes rameaux.



    Les fleurs :



    On dit que le chêne est monoïque, c-à-dire que les fleurs femelles et mâles se retrouvent sur le même arbre. Les fleurs apparaissent en avril-mai.
    Les fleurs femelles sont rougeâtres et assez petites et de ce fait, difficile à observer. De plus, les fleurs sont soit isolées, soit en grappe de 2 à 3. Elles sont entourées d'une cupule écailleuse. On peut les découvrir après l'apparition des feuilles, sur les jeunes pousses.

    Les fleurs mâles sont représentées par des chatons pendant sur lesquels les fleurs sont groupées en masses distinctes. Les fleurs apparaissent d'avril jusqu'en mai.

    Le chêne pédonculé fleurit un peu plus tard que le chêne sessile.



    L'habitat



    Le chêne se réparti un peu partout en Europe, suivant les différentes espèces (250). On le retrouve en dessous de 500m d'altitude.

    On retrouve en Belgique seulement quatre espèces :

    • Le chêne pédonculé, est très présent en Ardennes et la Thiérache de la région de Chimay. En région limoneuse, sablo-limoneux et aussi dans le Condroz
    • Le chêne sessile se retrouve en moyen-Belgique, en Famenne et en Fagne, en Calestienne. Il est souvent mélangé avec le chêne pédonculé
    • Le chêne pubescent est répandu en Basse-Belgique. Il est assez exigeant au niveau de la nature du sol et de l'exposition. Dans le sud de la France.
    • Le chêne d'Amérique, cette espèce a été bien-sur introduite, ne supporte que les régions calcaires ou trop riche. Il supporte mieux l'ombre que ces compagnons indigènes, la sécheresse et l'humidité. Mais, il n'aime pas le gèle.
    Les chênes représentent 40% des feuillus en forêt wallonne.





    image



    Soins aux animaux sauvages



    fleur véronique





    couple de chevreuil





    insect





    chardonneret





    hêtre